pourquoi ?

Des cantines scolaires à la grande distribution en passant par les restaurants d’entreprise ou la gastronomie, il n’est plus guère d’endroits en France où la question du manger sain tout en préservant la planète ne fait pas l’objet d’une attention particulière. Aujourd’hui, les salles de cinéma, qui ont su traverser plusieurs révolutions technologiques ont bien compris que leurs prochaines innovations passeraient par de nouveaux services, notamment par une offre de restauration dans leurs salles. Certaines ont pu se doter d’un restaurant, mais nombre d’entre elles n’ont ni d’espace dédié, ni les compétences pour proposer des produits sains et gourmands à leurs spectateurs, toujours plus soucieux de leur alimentation.

Force est pourtant de constater quand l’on pénètre dans l’une des 2.040 salles de cinéma (plus de 5.000 écrans) qui font le dynamisme et la diversité de cet art dans notre pays, que si l’esprit des spectateurs est soignée, l’offre de confiserie ne présente quasi exclusivement que des produits souvent trop gras ou trop sucrés dont on sait désormais qu’ils nuisent à notre santé tout en faisant peu de cas de la transition écologique en cours. A l’heure où l’industrie du cinéma s’interroge sur les innovations à mettre en oeuvre afin de lutter contre la captation du public par les plateformes de streaming, leur conversion vers une alimentation durable et saine, est une marche supplémentaire en direction d’un public de plus en plus soucieux de sa santé.

« Manger mieux au cinéma » est une association composée de personnalités du monde cinématographique, artistique et culinaire, mais aussi du développement durable, destinée à faire le lien entre culture et alimentation. Cet espace d’échange a permis durant la pandémie de mener une réflexion sur les actions à mener afin de repenser l’offre culinaire dans les cinémas et autres lieux culturels. Le concours « Mieux manger au ciné » est la première action de l’association.

La période que nous vivons nous semble particulièrement pertinente pour lancer ce projet. En effet, les chefs ont dû imaginer de nouvelles propositions de restauration, plus légères et à emporter. Certaines salles, lieux familiers de proximité, ont fait preuve de solidarité comme « les 400 coups » à Angers et ont ouvert leur hall à des maraichers locaux. Seules ou à plusieurs, les salles de cinéma doivent se réinventer, tenter de nouvelles aventures, engager de nouveaux partenariats et jeter les bases d’une nouvelle relation avec leur public.

objectifs de l’association

a. Constituer un lieu d’échanges et de discussions entre personnalités issues du monde culturel et artistique, de l’écologie et du développement durable, ainsi que de la restauration portant sur une offre alimentaire de qualité dans les cinémas et autres lieux culturels ou festivals liés aux images fixes et animées ;

b. Permettre le développement d’offres culinaires spécifiques et nouvelles via le développement du concours “Mieux manger au ciné”, le sourcing de produits intelligents et adaptés, le développement d’une plateforme collaborative et partagée ;

c. Soutenir la création de produits alimentaires et de projets cinématographiques à travers un fonds dédié et rechercher des partenariats à cet effet ;

d. Communiquer et sensibiliser les professionnels et les publics sur les enjeux de la nourriture et du développement durable et sur la manière dont le cinéma peut s’emparer de ces sujets.

membres

Membres fondateurs
Carole Scotta, Présidente – Haut et Court
Monique Barbaroux, Trésorière – Administratrice générale honoraire Ministère de la Culture
Elisabeth Martin, Secrétaire – Agence Alimentation Générale

Membres d’honneur
Claude-Eric Poiroux, directeur général d’Europa Cinemas
Matali Crasset, designer
Augustin Mille, slow food
Xavier Terlet, co-fondateur – ProtéinesXTC
Eugénio Mailler, sourceur
Pascale Brevet, consultante culinaire
Pierre Hivernat, co-fondateur – Agence Alimentation Générale
Véronique Dossetto, cuisinière – Délice Supplice
Jonas Pariente, auteur et producteur – Grandmas Project

Avec le soutien de
Guillaume Gomez, président des cuisiniers de la République / représentant personnel du Président au service de la gastronomie française.

devenir membre

Vous êtes un exploitant de salle de cinéma, un lieu culturel, une entreprise, un chef ou une cheffe, un artisan? N’hésitez pas à rejoindre la dynamique que nous lançons en adhérant à l’association. Non, ce n’est pas trop long!

Agenda de l’année 2022
3 mai : Remise des prix du Concours Mieux manger au ciné
Mai : Présentation des lauréats lors des journées professionnelles de l’AFCAE
Juin : Ouverture d’une rubrique “bonnes pratiques et ressources”
Septembre : Proposition des produits lauréats dans tous les cinémas adhérents
Septembre : Première édition de l’événement Chefs au cinéma – Les cinémas s’engagent pour mieux manger dans les cinémas adhérents.
Novembre : Journée d’information “Alimentation Durable au cinéma et dans les lieux culturels”
Décembre : Lancement de la plateforme collaborative

intéressés ?

Vous vous reconnaissez dans notre démarche, mais vous ne voulez pas adhérer, et simplement avoir des informations ou éventuellement nous présenter vos produits? Remplissez ce formulaire et nous prendrons contact avec vous.

Adresse(Nécessaire)